CPF langues: comment ça marche?

14 avr 2015 - 1 commentaire

Comme nous l’anticipions ici, la réforme des cotisations formation des grandes entreprises et le remplacement du DIF par le CPF (Compte Personnel de Formation) sont en train de modifier en profondeur l’approche développement des compétences de tous les acteurs du secteur: Pôle Emploi, DRH, organismes financeurs (OPCA), centres de formation… et salariés.
Si beaucoup de choses sont encore en suspens et de nombreux aspects techniques voués à être complétés ou réévalués, ce qui est sûr c’est que désormais le salarié ne pourra plus se contenter d’attendre qu’on lui présente un catalogue de formation en interne, ou de faire une simple demande aux RH…Les formations proposées par l’employeur (via Plan de Formation) risquent de se réduire considérablement pour se limiter parfois aux modules purement techniques et professionnels. Pour ce qui est des formations transversales (informatique et langues notamment) le salarié se verra bien souvent orienté vers une utilisation de son CPF ou Compte Personnel de Formation…qu’il va donc falloir apprendre à connaître!

Voici les principaux points à retenir: (récapitulatif ICI pour ceux qui n’ont pas le temps de tout lire…)

- Chacun doit créer son propre espace en ligne sur le site officiel moncompteformation.gouv.fr

Pour cela il vous faudra les informations suivantes:
- votre date de naissance (jusqu’ici tout va bien) et votre numéro de Sécurité Sociale (les 13 premiers chiffres uniquement)
- le numéro SIRET (15 chiffres) le code APE (4 chiffres et une lettre) de votre employeur

La plupart de ces infos figurent sur votre fiche de paie, sinon une simple recherche Google indiquant le nom de votre entreprise avec les mots SIRET et APE derrière devrait vous ramener vers les sites Verif.com, Société.com ou Pagesjaunes.fr où ces deux infos sont indiquées, enfin ces renseignements s’obtiennent très rapidement en interne.

- Vous devez indiquer dans votre espace personnel le nombre d’heures DIF non utilisées au 31/12/14

Ce point est très important, car votre compteur d’heures CPF (24h/an) ne sera alimenté qu’à partir du 01/03/16 avec les 24h correspondantes à vos droit acquis au cours de l’année 2015. D’ici-là votre compte CPF est un peu comme une coquille vide…heureusement, vous pouvez dans un 1e temps y reporter les heures de DIF que vous n’avez pas utilisées au 31/12/14. Ce chiffre figure sur votre fiche de paie de janvier ou février et/ou vous a été communiqué par courrier séparé en début d’année. Si ce n’est pas le cas, il faudra rappeler à votre direction que cette information doit vous être transmise par un de ces biais (depuis le 31/01/15), il n’est jamais trop tard pour réparer un oubli! Attention: ces heures de DIF seront à utiliser avant le 31/12/2020, et ce dans le cadre du nouveau dispositif CPF.

- Vous choisissez une formation certifiante de votre choix…dans une liste du site officiel

C’est évidemment là que le bât blesse… C’est bien votre compte personnel, mais vous n’en faites pas ce que bon vous semble. Le CPF vous donne accès à une formation dite certifiante, qualifiante ou diplômante, et les partenaires sociaux et autres commissions consultatives ont élaboré des listes de certifications ou qualifications éligibles au dispositif. Dans un souci compréhensible de contrôle de la qualité et de la pertinence des formations suivies via le nouveau dispositif, l’Etat a malheureusement mis en place un système de listes difficile à déchiffrer et très contraignant, de nombreuses thématiques très demandées étant peu ou mal représentées. Sans parler des formations dont la durée n’est absolument pas adaptée aux formations courtes accessibles via un compteur CPF limité à terme à 150h et alimenté pour l’instant uniquement par le reliquat des heures DIF acquises et non consommées au 31/12/14.

- Vous pouvez utiliser votre CPF pour vous former en langues sous certaines conditions

Pour ce qui est des formations en langues, après bien des doutes et revirements, elles sont finalement éligibles au dispositif du CPF…si elles visent à passer un test ou diplôme reconnu et mentionné dans la liste, comme le TOEIC pour l’anglais ou le BULATS pour l’anglais, l’espagnol, le français ou l’allemand, via le code CPF 131205.
Dans le cadre d’un partenariat avec le cabinet d’audit linguistique Kangourou International Solutions (Agent Officiel BULATS), VIAS vous propose des modules de formation en anglais et en espagnol visant la certification BULATS, vous pouvez donc utiliser vos heures DIF et votre tout nouveau CPF (code BULATS 131205) pour suivre une formation individuelle en espagnol, des sessions d’anglais professionnel, ou encore un stage intensif en petit groupe avec nos formateurs, vous passerez le test BULATS en fin de parcours et obtiendrez ainsi un diplôme reconnu attestant de votre niveau linguistique.

- Si vous suivez la formation choisie hors temps de travail, votre employeur ne peut pas s’y opposer (et il ne sera d’ailleurs même pas au courant!)

Si vous souhaitez vous former sur votre temps de travail, il faut faire la demande auprès de la direction ou des services RH de votre entreprise 2 mois avant le début de la formation, après avoir effectué les premières démarches sur le site officiel CPF. Votre employeur peut cependant refuser votre demande par rapport au choix de la formation ou bien au niveau du calendrier choisi (si il ne souhaite pas ou ne peut pas vous libérer sur les dates et créneaux horaires demandés). La disparition de l’indemnité qui existait en cas de formation hors temps de travail avec le DIF entraîne parfois des refus de formation sur le temps de travail; il peut être utile dans ce cas de rappeler à son employeur que si il accepte votre demande de CPF sur le temps de travail, non seulement la formation ne lui coûtera rien (car financée directement par l’OPCA et non imputée sur le Plan de Formation), mais il pourra de surcroît se faire rembourser votre rémunération correspondant aux heures où vous êtes en formation.

Si néanmoins la demande n’est pas acceptée sur le temps de travail, ou si vous préférez contourner directement les RH pour des raisons de confidentialité, sachez qu’en effectuant une demande de formation (éligible au CPF) sur votre temps personnel (donc hors temps de travail), votre employeur ne pourra s’opposer à votre choix car il ne sera même pas informé de votre dossier! Un bon moyen d’ajouter une compétence sur son CV ou de booster son anglais en vue d’un entretien professionnel en toute discrétion, et ce avec un financement lié à votre statut de salarié et non à votre entreprise. Vous pouvez même du coup avec certains OPCA (en fonction de votre secteur d’activité) faire votre demande seulement 1 mois avant le début de la formation, puisque votre emploi du temps professionnel n’en sera pas affecté.

- Votre Compte Personnel de Formation (CPF) vous suit tout au long de votre carrière mais…

Une des nouveautés du CPF par rapport au DIF, c’est en effet que votre compte continue d’être alimenté (24h/an) pendant toute votre vie active, même si vous vous retrouvez sans emploi ou changez d’entreprise. Néanmoins, il n’est guère conseillé de suivre une formation CPF pendant une période de chômage, car c’est alors Pôle Emploi qui valide votre demande et finance votre projet…Outre le fait que la gestion administrative des dossiers CPF par cet organisme est actuellement très chaotique, le taux de prise en charge de votre formation sera de 9€ de l’heure…autant dire pas grand-chose! Alors qu’en étant en poste au moment de votre demande, c’est l’OPCA de votre branche professionnelle qui financera la formation, et les taux atteignent alors souvent les 40€/h (Uniformation), 50€/h (Opcalia) ou 60€/h(Actalians). Autant dire que 100 heures de droits CPF en étant chômeur ou salarié ce n’est pas du tout la même chose! D’où l’intérêt de se former lorsque l’on est en activité, la problématique étant alors de se libérer du temps…

C’est donc bien le temps qui va devenir le nerf de la guerre de la connaissance: ce sera bientôt l’occasion d’un nouvel article.

Pour vous en faire gagner justement du temps, voici un récapitulatif de la marche à suivre pour utiliser son CPF